Église de Mulhouse

Église Évangélique Luthérienne | Synode de France

Calendrier de notre église

Prochains évènements

Publications Facebook

Troisième question au chrétien : "Es-tu sûr d’avoir cette vie éternelle ? Est-ce qu’à mesure que tu médites les œuvres et les promesses de Dieu, ton assurance grandit" ? Une Eglise qui ne présente plus le salut en Christ et la vie éternelle comme une certitude n’est pas une Eglise chrétienne. Elle ne fait pas l’œuvre du Christ, mais celle du diable, car tous les jours le diable cherche à nous faire douter de notre salut et à ternir la gloire à venir.Et Paul nous rappelle ici pourquoi nous devons grandir dans cette conviction. Il écrit : "Celui qui nous a préparés pour cela, c’est Dieu, qui nous a donné le gage de l’Esprit". Par nature, nous ne désirons pas plus la vie éternelle que les incroyants. Mais quand Dieu nous a appelés par l’Evangile, il a changé notre cœur et profondément modifié notre manière de voir. Par Christ, il nous a réconciliés avec lui et nous a fait désirer très fort le pardon et la vie éternelle. Avec la foi, il nous donne les gages de l’Esprit. Verser des gages, c’est verser par avance une caution pour réserver une propriété ou un objet de valeur ; et cette caution sert de garantie. Ailleurs, Paul avait écrit : "L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu", ce qui veut dire : l’Evangile est si véridique et persuasif qu’il nous convainc intérieurement et personnellement que nous sommes sauvés. C’est lui aussi qui nous fait aimer Dieu et désirer le servir. C’est lui encore qui produit en nous de nouveaux réflexes : celui de désirer la vie éternelle. C’est pourquoi l’apôtre ajoute : "Nous sommes donc toujours pleins de confiance et nous savons que, tant que nous habitons dans ce corps, nous sommes loin de notre patrie, loin du Seigneur, car nous marchons par la foi et non par la vue. Oui, nous sommes pleins de confiance et nous aimerions mieux quitter ce corps pour aller vivre auprès du Seigneur" (2 Corinthiens 5. 1-10). C’est rappeler que si le chrétien marche dans l’intégrité, il sait (malgré tout) qu’il est dans le bon chemin, que ses épreuves ne sont que des bénédictions déguisées, que cette piste rouge est la meilleure voie que son Père ait pu choisir pour lui et qu’elle aboutira au royaume des cieux.Le chrétien croit fermement que son Dieu est avec lui, alors même qu’il ne lui donne pas toujours le doux sentiment de sa présence ; il est sûr que le secours dont il a besoin viendra, même s’il ne peut savoir ni d’où ni comment. Il se repose sur l’alliance de son baptême et la fidèle parole de son Dieu. Environné d’épreuves, il répète : "Toutes ces choses ne peuvent m’ébranler ; je sais que c’est par beaucoup d’afflictions que je dois entrer dans le royaume de Dieu. Je ne connais pas la route, mais mon Dieu la connaît, et il me conduira ; il ne m’abandonnera jamais." (A suivre…) Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook
Oui, il y a la vie éternelle, et cette vie est l’ouvrage de Dieu.Deuxième question au chrétien : As-tu envie de cette vie ? Quelle question, direz-vous ! Qui n’a pas envie d’une vie meilleure ? Et pourtant, même chez le meilleur chrétien, on pourrait dire, avec la chanson : "Entre les deux mon cœur balance"… En effet, le vieil homme a sur la terre des attaches solides et des trésors qu’il ne lâche pas facilement. Nous n’avons pas toujours envie de gémir avec Paul en faveur de la vie éternelle. C’est la preuve que nous voyons notre édifice céleste avec des yeux de myope. Avouons que nous sommes parfois comme la femme de Lot : nous tournons des regards nostalgiques vers la vie présente, oubliant la beauté de la gloire à venir.Il est vrai que le monde entier soupire après un monde meilleur. Il y a même des désespérés qui disent : "Mieux vaut la mort que cette vie". Et je les comprends, comme je comprends certains propos amers de Job. Et pourtant, il faut que le Saint-Esprit nous fasse désirer la maison du Père. Paul explique pourquoi : "Nous gémissons dans cette tente, avec l’ardent désir de revêtir notre domicile céleste, puisque, après avoir été ainsi revêtus, nous ne serons pas trouvés nus. En effet, nous qui sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés parce que nous voulons, non pas nous dévêtir, mais au contraire nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie".L’attente du chrétien est donc impatiente. S’il est vraiment un enfant de Dieu et s’il a vraiment compris, au plus profond de son âme, pourquoi le Christ a versé son sang et de quoi il l’a racheté, alors son désir de revêtir enfin l’autre vie est très sérieux. Il voudrait que le vieil homme, sali par tant de péchés, soit entièrement noyé et que le nouvel homme puisse enfin vivre, penser, parler et agir dans une sainteté parfaite, comme Adam et Eve avant la chute. Du matin au soir, tout n’était chez eux que pureté, beauté, innocence, perfection, amour, joie de vivre avec Dieu et pour Dieu. Il n’y avait pas cette lutte terrifiante entre le bien et le mal. Il n’y avait pas ce déchirement permanent de la mauvaise conscience. Et puis surtout, il n’y avait pas ces malheureuses compromissions entre Dieu et les plaisirs de ce monde. Le premier couple désirait juste vivre en la présence du Seigneur, comme le petit enfant se réjouit à la seule voix de sa maman. Quand on aime quelqu’un, on veut vivre avec lui à 100% !Vous comprenez le cri de l’apôtre qui est aussi le cri de chaque enfant de Dieu : "Qui me délivrera de ce corps de mort" ? Chrétien, toi qui chaque dimanche entends parler du salut, de la vie éternelle et qui reçois l’absolution, as-tu réellement envie de grandir encore dans la sainteté pour vivre déjà sur terre ce qui t’est proposé au ciel ? C’est pourquoi Paul ajoute : "Si toutefois nous sommes trouvés vêtus et non pas nus". Comprenez : seuls ceux qui vivent dans la foi au Christ connaissent aussi l’enjeu de la vie éternelle. Ils ne se trompent pas de bonheur. Affranchis du péché par les mérites du Christ, ils savent comment obtenir la couronne de la vie éternelle.(A suivre…) Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook
Paul dit (2Co 5.1-10) : "Nous avons dans le ciel un édifice qui est l’œuvre de Dieu, une habitation éternelle qui n’est pas faite par la main de l’homme"… Personnellement, j’aime bien admirer les édifices des hommes : les églises, les châteaux, les belles demeures comme au Rebberg… Quelle allure souvent et quelle ingéniosité ! Mais aussi quelle fragilité, et parfois quelle dérision ! Combien de propriétés immenses qui affichaient en leur temps la réussite de leur occupants sont ensuite morcelées, divisées ou même laissées à l’abandon ? Paul nous demande de regarder notre édifice céleste avec des yeux tout autres. Dieu lui-même en est l’auteur. Il nous a préparé au ciel une demeure parfaite. Quand nous envisageons la vie éternelle, il faut donc éliminer toutes nos interrogations naturelles, du genre : "Serons-nous vraiment consolés de toutes nos misères ? Est-ce que ce ne sera pas ennuyeux, la vie toujours éternelle ? Que ferons-nous là-haut, toute la journée, sans Internet ? Et le culte sera t il vraiment un bonheur" ?Croyons que si la vie terrestre ici-bas mérite d’être vécue, combien plus la vie à venir sera t elle divinement géniale. Si Dieu a su revêtir de tant de grâce les fleurs des champs, combien saura t il nous revêtir de beauté et de perfection dans l’éternité ! Donc, si nous voulons vraiment nous remplir les yeux de la vie éternelle, il nous faut regarder le ciel, non avec les yeux de l’homme déchu, qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez, mais à travers les affirmations de l’Ecriture. Oui, il y a la vie éternelle, et cette vie est l’ouvrage de Dieu.(A suivre…) Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

Notre paroisse fait partie de :

Carte de la france

EEL-SF

Église Évangélique Luthérienne
SYNODE DE FRANCE

Carte de l'Europe

ELC

European Lutheran Conference
EUROPE

Mappemonde

ILC

International Lutheran Council
MONDE

image d'une église

Sur le territoire français, nous avons plusieurs églises-sœurs.

Au niveau du synode, nous gérons plusieurs associations :

  • AELB (Association Évangélique Luthérienne de Bienfaisance)
  • ALEET (Association Luthérienne pour l’Encouragement aux Études Théologiques)
  • Éditions « Le Luthérien »
  • Heure Luthérienne
  • M&J (Mission & Jeunesse)
  • Maison de retraite « KIRCHBERG »
photo de la maison de retraite Kirchberg
Maison de retraite KIRCHBERG à La Petite Pierre

L’HEURE LUTHÉRIENNE (HL) est une association créée en 1948 dont le but est l’évangélisation au travers des médias.
Vous y trouverez notamment :

  • une émission de type radiophonique d’environ 15 minutes est publiée chaque semaine
  • une publication trimestrielle, nommée « Amitiés Luthériennes » (format papier ou numérique) est disponible sur leur site web

Contact

Pasteur François POILLET
21 chemin des Ardennes
68100 MULHOUSE
Téléphone :
e-mail :

Une question ?

Laissez-nous un message